L'autorisation (te mo ii desu) en japonais

JLPT5

1. Construction

V-te + Mo ii desu

あなた の 家うち に 7時 に 行 も いい ですか
Anata no uchi ni shichi ji ni itte mo ii desu ka.
Est-ce que je peux venir chez toi à 7 heures ?

もちろん、 も いい です。
Mochiron, kite mo ii desu.
Bien sûr, tu peux.

2. La permission de ne pas faire quelque chose

V-na + kute mo ii desu

明日あした は 来なくて もいい です
Ashita ha konakute mo ii desu.
Vous n’avez pas besoin de venir demain.

3. Différentes formes (de la plus polie à la moins polie)

V-te + Mo ou V-na + Kute mo

+

  • Yoroshii deshou ka (très polie)
  • Kamaimasen ka
  • Kamawanai
  • Ii desu ka
  • Ii (familier)

L'autorisation en japonais : v-te + mo ii desu

あなた の 家うち に 7時 に 行 も いい ですか

3 Commentaires

  1. Pierrick octobre 13, 2017

     » itte  » , c’est quel verbe mis en forme V+te? On pourrait pas dire anata no uchi ni shichiji ni kite mo il desuka ?

    Quand on dit : mochiron kite mo ii desu.. La traduction est : bien sur que tu peux. Le « kite », c’est pour kimasu? Cela sous-entend bien sur que tu peux ( venir ) oui ?

    répondre
    • un Japonais novembre 10, 2017

      Bonjour Pierrick,

      1.
      « itte » , c’est quel verbe mis en forme V+te?
      -> Itte, c’est pour le verbe Iku.

      2.
      On pourrait pas dire anata no uchi ni shichiji ni kite mo il desuka ?
      -> Non, on ne dit jamais comme ça. Car la notion de « venir » en français et celle de « kuru » en japonais ne sont pas identiques.
      En général, comme vous le connaissez, « aller » (« go » en anglais) correspond à « iku » et « venir » (« come » en anglais) correspond à « kuru », mais il y a des cas où « venir » (« come ») correspond à « iku ». C’est là une des difficultés du japonais, je crois. Les Japonais pensent d’une façon différente. Ils… ou plus précisément nous… pensons du point de vu du locuteur.
      Supposons que c’est Hanako (prénom féminin) qui a dit « Anata no uchi ni shichi ji ni itte mo ii desu ka. » et c’est Taro (prénom masculin) qui a dit « Mochiron, kite mo ii desu. »
      Dans ce cas-là, Hanako emploie le mot « iku » car elle comprend l’action de se déplacer du point de vue d’elle-même. Les Japonais pensent que Hanako « va » chez Taro, et non qu’elle « vient » chez Taro.
      Les Français, au contraire, pensent du pont de vue de l’interlocuteur, c’est-à-dire dans ce cas-là du pont de vue de Taro et emploie le mot « venir ».
      Enfin, c’est là une des différences de façon de penser.

      3.
      Quand on dit : mochiron kite mo ii desu.. La traduction est : bien sur que tu peux. Le « kite », c’est pour kimasu ?
      -> Oui, plus précisément, c’est pour kuru.
      (masu est une forme de politesse. « kimasu » vient de « kuru » et « masu ».)

      4.
      Cela sous-entend bien sur que tu peux (venir) oui ?
      -> Oui, Cela sous-entend que tu peux venir oui.

      Bonne journée !

      répondre
      • Valérie (webmaster) novembre 14, 2017

        Pour compléter l’excellente réponse d' »un japonais », « aller  » correspond bien à « iku » mais « venir » ne correspond pas nécessairement à « kuru. » Il y a des cas où « venir » correspond à « iku. »
        Utilisation d'iku et kuru

        répondre

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :